Morningstar a des doutes sur le fonds H2O Allegro

le 19/06/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

notation de crédit
(Fotolia)

Morningstar a suspendu la note du fonds H2O Allegro qui était jusqu'ici «bronze», a indiqué mercredi le spécialiste de la notation des fonds. «Cette décision fait suite aux interrogations de l'équipe de recherche quant au caractère approprié et à la liquidité de certaines obligations privées détenues dans l'une des poches du fonds», explique Morningstar.

Mardi, le FT a révélé dans une longue enquête que plusieurs fonds de H2O, la boutique fondée par Bruno Crastes et adossée à Natixis, avaient investi dans des obligations émises par plusieurs véhicules contrôlés par le financier allemand Lars Windhorst. Chez H2O Allegro, l'exposition aux obligations privées représentait 7,35% des actifs à fin février 2019, et au sein de cette poche, 4,2% des actifs sont investis dans des obligations illiquides émises par la galaxie Windhorst, précise Morningstar.

«Si cette poche est relativement limitée en taille, et si nous ne pensons pas qu'elle pose un risque immédiat pour la performance du fonds, la concentration des placements sur une série de sociétés liées au même individu est une source d'inquiétude. Nous observons en outre que depuis mai 2019, Bruno Crastes, directeur général d'H2O, a été nommé au conseil de surveillance ("advisory board") de la société Tennor Holding, le fonds d'investissement de Lars Windhorst, laissant transparaître un risque de conflit d'intérêt» écrit Morningstar.

La liquidité des actifs dans lesquels investissent les fonds ouverts est redevenue d'actualité ces derniers mois, avec les difficultés du suisse GAM et plus récemment du gestionnaire britannique Woodford.

Sur le même sujet

A lire aussi