Les marchés financiers minimisent la menace d’un Brexit sans accord

le 03/04/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le risque croissant d'une sortie brutale le 12 avril n'est pas intégré, accentuant la probabilité d'une correction sévère. D'où les avertissements des autorités.

Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne.
Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne, s’attend à des effets économiques négatifs possibles.
(European Union 2019 Lukasz Kobus.)
Les mises en garde se multiplient. Impavides alors que le mur d’un Brexit sans accord le 12 avril approche à grands pas, les marchés financiers ont été rappelés mardi à leurs devoirs de vigilance par plusieurs institutions. A commencer par les trois autorités européennes de supervision, dans un...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi