La Banque de France versera une contribution historique de 5,6 milliards d’euros à l’Etat

le 12/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Banque de France versera une contribution historique de 5,6 milliards d’euros à l’Etat
(Pierre Chiquelin)

La Banque de France a annoncé ce mardi avoir dégagé un bénéfice net de 4,40 milliards d'euros en 2018, contre 3,33 milliards d'euros l'année précédente. Elle souligne que, comme chaque année, l'essentiel de son bénéfice net sera reversé à l'Etat sous forme d'impôt et de dividende, pour un montant total de 5,6 milliards d’euros au titre de l'exercice 2018, contre 5 milliards en 2017. « C'est la plus grosse contribution de notre histoire à la collectivité nationale », a souligné François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, lors d'une conférence de presse. 

Au cours de l'année écoulée, le produit net des activités de la banque centrale française a progressé de 13% par rapport à 2017, à 9,2 milliards d'euros tandis que les dépenses nettes ont reculé de 7,7% à 928 millions d'euros en 2018. La hausse du produit net des activités de la Banque de France résulte de l'accroissement de 3,2% des encours au bilan, passés de 1.054 à 1.088 milliards d'euros, notamment grâce à la poursuite des achats de titres réalisés pour le compte de la Banque centrale européenne.

Les encours de titres détenus par la Banque de France dans le cadre de ces opérations de politique monétaire ont progressé de 57 milliards d'euros en 2018, pour s'établir à 543 milliards d'euros.

« Nous affichons des résultats très solides. Nous avons réussi à renforcer nos services tout en maîtrisant nos dépenses, ce qui nous a permis d'augmenter notre performance », a expliqué François Villeroy de Galhau. L'institution estime qu'il n'est pas nécessaire de renforcer son fonds pour risques généraux qui reste stable à 8 milliard d'euros.

Sur le même sujet

A lire aussi