Le marché obligataire soutient en masse l’Italie

le 06/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

drapeau italien
(Photo European Union EC.)

Malgré des interrogations sur le rythme de croissance de son économie - la Commission européenne s'apprêtant à abaisser drastiquement sa prévision pour 2019, à 0,2% contre une précédente estimation de 1,2%, selon l'agence de presse Ansa - l'Italie continue de profiter des bonnes dispositions du marché obligataire. Pour son deuxième emprunt syndiqué lancé en moins d'un mois, le souverain a émis 8 milliards d'euros d'obligations à 30 ans, avec un spread de 18 points de base au-dessus du rendement des titres d'échéance mars 2048, en dessous de la fourchette initiale (20-22 pb). Le rendement annuel ressort à 3,91%.

Sur le marché secondaire, le rendement des titres italiens à 10 ans s'affichait en hausse de 3,6 pb à 2,82% en fin d'après-midi.

La syndication, menée par Banca IMI, BNP Paribas, CA CIB, Deutsche Bank et Goldman Sachs, a suscité une forte demande, de l'ordre de 41 milliards d'euros.

Le montant levé porte à plus de 67 milliards d'euros les émissions bouclées par le Trésor italien depuis le début de l'année, soit environ 17% des besoins estimés pour l'ensemble de 2019.

Rome avait déjà levé en janvier 10 milliards d'euros dans le cadre d'un emprunt syndiqué à 15 ans qui a suscité une demande de plus de 35,5 milliards. Avant cela, le dernier emprunt syndiqué remontait à janvier 2018, avant l'arrivée au pouvoir de la majorité actuelle alliant la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles (M5S), qui a ravivé les craintes liées à la dette publique italienne et au déficit budgétaire.

Sur le même sujet

A lire aussi