ICE teste l’appétit du marché pour son substitut au Libor

le 28/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’initiative de l’opérateur boursier pose des questions de conflit d’intérêts et risque de fragmenter la liquidité de marchés en transition.

La fin annoncée du Libor représente un casse-tête pour le secteur financier, mais elle présente également des opportunités. InterContinental Exchange (ICE), le propriétaire du Nyse et l’administrateur actuel du Libor, espère ainsi tirer son épingle du jeu en proposant un taux d’intérêt à terme...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi