L’économie chinoise poursuit son processus de ralentissement

le 21/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Drapeau chinois
(Crédit European Union EC.)

La croissance de l'économie chinoise a ralenti à 6,4% au quatrième trimestre 2018, et à seulement 6,6% sur l'ensemble de l'année dernière, son plus faible rythme depuis 1990, selon les données du Bureau national des statistiques publiées ce matin. Si ces chiffres sont à peu près conformes aux prévisions du consensus, ils confirment le ralentissement de l'activité chinoise, après la croissance de 6,8% enregistrée en 2017, qui s'inscrit dans une tendance claire depuis la crise financière lorsqu'elle avait atteint 15%. Le détail des chiffres du mois de décembre montre un ralentissement de l'activité dans les secteurs immobilier, de la consommation et du commerce extérieur, ce qui n'a pas été compensé par l'accélération des dépenses en infrastructures censées constituer l'un des principaux facteurs de soutien à l'activité cette année.

Malgré les mesures de soutien budgétaires et monétaires mises en place depuis le début d'année par les autorités chinoises, les perspectives pour 2019 restent dégradées par les incertitudes entourant l'issue de la guerre commerciale avec les Etats-Unis et par le ralentissement attendu de l'économie mondiales. Ceci devrait conduire Pékin à revoir son objectif de croissance entre 6% et 6,5% pour cette année. Sans compter que le pays ne semble pas être prêt à prendre des mesures d'une ampleur comparable à celles mises en place en 2008 afin de ne pas aggraver son endettement. Malgré son niveau déjà élevé, et qui devrait continuer de progresser au cours de cette année, la détente récente des conditions financières, avec un rendement d'Etat chinois à 10 ans proche des 3%, devrait en alléger légèrement le poids.

Sur le même sujet

A lire aussi