Les marchés accordent une confiance prudente au nouveau pouvoir brésilien

le 12/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le sort du gouverneur de la banque centrale et l’incertitude sur les réformes promises par Jair Bolsonaro ont fait reculer le real de 3% depuis son élection.

Un nombre croissant de pays émergents remettent en question l’indépendance de leurs banques centrales. Après la Turquie et l’Inde c’est l'attitude du nouveau pouvoir brésilien à l'égard du gouverneur de la banque centrale du pays (BCB), Ilan Goldfajn, qui suscite des questions. Pourra-t-il garder...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi