Les fonds small et midcaps subissent de plein fouet la correction d’octobre

le 12/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Déjà sensible depuis plusieurs mois sur cette classe d'actifs, la décollecte s'est amplifiée avec la chute du marché.

baisse des marchés
Les 100 plus petites valeurs de l’indice CAC Small ont perdu 13,7%.
(Photo UE / European Commission.)

Les fonds investis en petites et moyennes valeurs ont subi de plein fouet la correction des marchés actions au mois d’octobre 2018. Selon le baromètre de Portzamparc, leur décollecte mensuelle a atteint 2,8%, un niveau inconnu depuis près de quatre ans. «En période de turbulences sur les actions, les investisseurs privilégient la liquidité et se réfugient vers des segments de marché jugés moins risqués», explique Vincent Le Sann, directeur général délégué de Portzamparc, filiale de BNP Paribas.

La correction a été particulièrement forte pour les plus petites valeurs. «Alors que le CAC Small, composé de près de 200 valeurs, perd 9,9% (contre -7,3% pour le CAC 40, ndlr), les 100 plus petites valeurs de l’indice perdent 13,7%», souligne IDAM dans son rapport mensuel, jugeant la correction excessive au regard des performances des sociétés (10% de hausse du résultat opérationnel en 2018).

Le ratio cours du bénéfice pour l’année en cours est tombé à 14 fois contre un niveau relativement stable autour des 17 fois ces deux dernières années. «La baisse des indices small & mid a été plus forte que la baisse des prévisions de bénéfices. Le marché peut donc être considéré comme attractif. Mais de nombreux investisseurs s’interrogent pour savoir si les prévisions de bénéfices prennent pleinement en compte tous les risques potentiels», ajoute Vincent Le Sann. Selon lui, si «les contacts avec les investisseurs font ressortir pour certains d’entre eux une légère reprise de la collecte», ce premier signal d’inflexion «demande encore à être confirmé».

Sur le même sujet

A lire aussi