L’Arabie saoudite pallie l’abandon de l’IPO d’Aramco

le 13/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds souverain devrait contracter le premier prêt de son histoire pour 11 milliards de dollars et l’Etat va émettre 2 milliards d’obligations sukuks.

L’Arabie saoudite change son fusil d’épaule, avec la remontée des prix du pétrole. Le fonds souverain saoudien (Public Investment Fund) devrait ainsi contracter, d’ici la fin de la semaine, le premier prêt de son histoire d’un montant total de 11 milliards de dollars, auprès d’un pool de banques...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi