Les marchés sont prêts à sanctionner un dérapage de la dette italienne

le 06/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les investisseurs étrangers ont vendu massivement des titres italiens avant l'été, même si les rumeurs font état d'un déficit 2019 inférieur à 3%.

Les marchés attendent l’Italie de pied ferme sur la présentation de son budget 2019. Les rumeurs d’un déficit budgétaire compris entre 2% et 3% l’an prochain, nettement plus faible que les craintes initiales des investisseurs se sont traduites par un léger répit sur les obligations d’Etat...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi