Pékin et Washington reprennent les négociations

le 17/08/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une délégation chinoise conduite par le vice-ministre du Commerce a été invitée par Washington à la fin du mois aux Etats-Unis.

Guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis
(Fotolia)

Une délégation chinoise conduite par le vice-ministre du Commerce, Wang Shouwen, se rendra à la fin du mois aux Etats-Unis pour des négociations commerciales, a annoncé, jeudi, le ministère chinois du Commerce. Un signe de détente, confirmé par le conseiller économique de Donald Trump Larry Kudlow, et une bouffée d’oxygène pour les marchés.

En Chine tout d’abord, où les Places ont réduit leurs pertes, sans parvenir à inverser la tendance baissière qui a marqué ces derniers jours. L’indice SSE Composite de Shanghai a fini la journée en repli de 0,63%, et le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale a abandonné 0,44% en clôture. En Occident, à Wall Street, le Dow Jones gagnait 1,17% dès les premiers échanges, et le Nasdaq, 0,63%. En Europe, le CAC 40, le DAX 30 et le FTSE 100 ont retrouvé des couleurs.

Aux Etats-Unis, qui ont invité la délégation, les négociations se tiendront sous la houlette du sous-secrétaire américain au Trésor pour les affaires internationales, David Malpass, a précisé un communiqué. Larry Kudlow a insisté sur la volonté du président américain de «continuer cette bataille visant à éliminer toute barrière douanière, qu’il s’agisse de taxes ou de quotas, à faire cesser le vol de propriété intellectuelle et le transfert forcé de technologies».

De son côté, Pékin s’est félicité de cette reprise des discussions officielles, au moment où la croissance économique chinoise manifeste de nouveaux signes de ralentissement, mais a prévenu qu’aucune mesure commerciale unilatérale ne serait acceptée.

Cette annonce intervient alors que Pékin doit imposer à partir du 23 août des droits de douane de 25% sur 16 milliards de dollars de produits américains, en réponse à la décision de Washington de taxer à cette date à hauteur de 25% une seconde tranche de produits chinois. La première, d’un montant global de 34 milliards de dollars, est taxée depuis le 6 juillet par les Etats-Unis. La Chine a répliqué au même moment et sur des montants identiques.

Donald Trump veut rééquilibrer la balance commerciale des Etats-Unis avec la Chine, qui accusait un déficit de quelque 375 milliards de dollars l’année dernière. Le président américain s’est dit prêt, si nécessaire, à taxer la quasi-totalité des importations chinoises écoulées sur le marché américain.

Le dernier cycle de discussions officielles entre les Etats-Unis et la Chine a eu lieu début juin, lorsque le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a rencontré le vice-Premier ministre chinois Liu He à Pékin.

Sur le même sujet

A lire aussi