La BCE reporte les problèmes épineux à la rentrée

le 27/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque centrale s’est bien gardée de secouer les marchés à sa réunion d'hier, en ne donnant aucune précision sur la montée des taux ni sur ses réinvestissements.

Mario Draghi et Luis de Guindos, président et vice-président de la BCE, lors de la conférence de presse du 26 juillet 2018.
Mario Draghi et Luis de Guindos, président et vice-président de la BCE, lors de la conférence de presse du 26 juillet 2018.
(Crédit ECB)
La réunion du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), qui s’est tenue hier, six ans, jour pour jour, après le fameux «whatever it takes» prononcé par le président Mario Draghi en plein cœur des tensions qui menaçaient alors l’avenir de la zone euro, a au moins permis de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi