La Corée du Sud reste sous la menace de tensions internes et externes

le 09/05/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pays devrait retrouver un nouveau président réformateur issu du Parti libéral démocrate à l'issue de l'élection qui se déroule demain.

Les marchés espèrent que l’élection présidentielle sud-coréenne ouvre une ère de stabilité politique. Avec la déroute du parti conservateur de la présidente Park Geun-hye démissionnaire en mars, Moon Jae-in, du Parti libéral, devrait l’emporter face au «Macron sud-coréen», Ahn Cheol-soo. En...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi