Les hedge funds bouclent le trimestre sans fausse note

le 18/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gérants de fonds alternatifs ont engrangé 0,68% de rendement moyen en mars selon Preqin, portant leur performance sur le premier trimestre à 3,18%.

Les hedge funds bouclent le trimestre sans fausse note
Les fonds alternatifs affichent une performance de 11,6% sur douze mois glissants.

Les hedge funds ont continué leur bonne série au mois de mars. Selon les dernières statistiques publiées par Preqin, les fonds alternatifs ont engrangé une performance de 0,68% le mois dernier, après des gains de 1,01% en février et de 1,43% en janvier. Au total, le compartiment a signé une performance de 3,18% selon le fournisseur de données. L’industrie affiche une performance de 11,6% sur douze mois glissants.

Disparate, la performance du mois dernier a été soutenue par les hedge funds centrés sur les stratégies actions grâce à leurs positions sur les marchés européens. «Les fonds long-short equity, en particulier ceux affichant un biais long, ont figuré parmi les meilleurs élèves du mois de mars», relève Lyxor Asset Management, précisant que «les gérants axés sur la zone euro ont surperformé». «Ils ont conservé la plupart de leurs expositions directionnelles, tout en assurant une certaine protection en renforçant leurs couvertures par le biais de positions courtes sur indices et en allégeant leurs positions sur le secteur financier», ajoute la filiale de la Société Générale.

Selon Hedge Fund Research (HFR), qui chiffre la performance mensuelle des hedge funds à 0,24%, contre un gain de 0,5% pour Lyxor, les stratégies actions ont gagné 0,64%. Preqin la chiffre à 0,87%. Les stratégies thématiques long-short sur les technologies (+2,6%) et la santé (+1,1%) ont été les plus porteuses, d'après HFR.

A l’opposé de ce compartiment, les fonds global macro ont en revanche souffert. «L’indice Macro HFRI a baissé de 0,48% sur le mois, les gains sur les stratégies fondées sur les devises étant plus que compensés par les baisses enregistrées sur les matières premières et les stratégies CTA (contrats à terme, ndlr)», explique HFR. «Les gérants sont parvenus à limiter les pertes liées à la dépréciation du dollar grâce au renforcement de leurs positions longues sur les devises émergentes», note Lyxor.

La bonne tenue de la performance des fonds alternatifs dans un environnement volatile pourrait permettre à l’industrie de stopper l’hémorragie enregistrée en 2016. Selon Preqin, la gestion alternative a subi l’an dernier une décollecte massive de 66,7 milliards de dollars (62,76 milliards d’euros). HFR a de son côté compté l’an dernier 1.057 liquidations de fonds, le plus haut niveau depuis 2008. Parallèlement, seulement 729 fonds ont été lancés en 2016, contre 968 créations en 2015, selon le spécialiste de la gestion alternative.

Sur le même sujet

A lire aussi