La Banque de France reversera 4,5 milliards d’euros à l’Etat

le 13/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Banque de France a revu en forte hausse le « Basel gap », mais le HCSF relativise cette dérive apparente du crédit.
(Banque de France)

Entre l'impôt sur le revenu et son dividende au titre de 2016, la Banque de France prévoit de reverser cette année à l'Etat 4,5 milliards d'euros. L'institution a annoncé lundi avoir dégagé un bénéfice net de 3,52 milliards d'euros en 2016, en hausse de 58% par rapport à 2015. Elle a bénéficié d'une croissance de 7% du produit net des activités à 7,7 milliards d'euros, liée à celle de son bilan dans le cadre de sa participation au programme d'achats d'actifs de la BCE, et d'une baisse de 2,2% de ses dépenses, précise-t-elle dans un communiqué. 

L'institution a aussi décidé de maintenir à 8 milliards d'euros l'encours de son fonds pour risques généraux qu'elle avait augmenté de 500 millions un an plus tôt, ce qui avait pesé sur le résultat de 2015. Elle se distingue ainsi cette année de la Bundesbank, qui a passé des provisions en 2016 pour faire face à l'impact d'une éventuelle remontée des taux sur son portefeuille d'emprunts d'Etat.

La croissance du bilan «est effectuée avec des actifs de première qualité, principalement des titres souverains français, sans dégradation du profil de risque», précise la Banque de France. «Il n'est en conséquence pas nécessaire de poursuivre le renforcement du fonds pour risques généraux, qui reste stable à huit milliards d'euros», ajoute-t-elle.

Sur le même sujet

A lire aussi