L’AMF détaille l’interdiction de publicité des sites de trading

le 11/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'entrée en vigueur de la loi Sapin 2 lui permet d'infliger des sanctions allant d'un simple rappel à la loi à des amendes pouvant atteindre 100.000 euros.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) peut se montrer satisfaite. Mobilisée plusieurs années pour dénoncer le «fléau» des plates-formes de trading spéculatif à destination des particuliers, l’autorité a ainsi salué hier lors d’une conférence de presse l’application depuis le 1er janvier de la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi