Nordea compte revenir en force sur le marché de la titrisation synthétique

le 07/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque souhaite transférer le risque d'un portefeuille de créances d'un montant équivalent à sa première opération de 8,4 milliards d’euros.

Nordea fait fi des nouvelles réglementations et compte poursuivre son programme de titrisation de ses créances. Dans un entretien accordé à Bloomberg, le directeur des relations avec les investisseurs de la plus importante banque nordique, Rodney Alfven, a indiqué son intention de réaliser «une...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi