Pimco est sanctionné par la SEC pour la mauvaise valorisation d’un ETF

le 02/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Pimco est sanctionné par la SEC pour la mauvaise valorisation d’un ETF
(Crédit Bloomberg.)

Pimco a accepté de payer une pénalité de 18,3 millions de dollars (17 millions d'euros) et des intérêts de plus de 1,5 million de dollars pour clore une enquête de la Securities and Exchange Commission (SEC) sur l'un de ses fonds indiciels cotés (ETF), précédemment géré par son ancien patron Bill Gross. La filiale américaine d'Allianz a trompé les investisseurs sur la performance de son ETF Total Return Active et n'a pas correctement valorisé certains actifs adossés à des créances hypothécaire non-garanties par les agences de crédit. Le gestionnaire d'actifs a surévalué la valeur de son fonds en utilisant les prix fixés pour des achats de grandes obligations, alors qu'il investissait en réalisé dans des lots « irréguliers » (odd lot) ou dans des actifs de plus petit taille à des prix inférieurs. 

Pimco, qui n'a pas confirmé ou infirmé les conclusions de la SEC, a accepté de faire appel à un consultant extérieur. La société affirme avoir amélioré la procédure de valorisation de ses petites positions et la communication sur l'attribution de ses performances.

Pimco Total Return Active ETF gère actuellement 2,3 milliards de dollars et affiche une performance de 1,4% cette année, selon Bloomberg.

A lire aussi