Le Royaume-Uni reste exposé à l’explosion de ses besoins de financement

le 24/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sur la base de prévisions de croissance optimistes, les emprunts devraient déjà augmenter de 120 milliards de livres au total entre 2016 et 2021.

Le Royaume-Uni annonce un recours plus important à l’endettement en pleine phase de remontée de ses coûts de financements. Les 2,4 points de croissance du PIB que le pays s’attend à perdre du fait du Brexit entre les années fiscales 2016-2017 et 2020-2021 va entraîner une hausse de ses emprunts d...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi