Le Brexit pourrait coûter 43 milliards d’euros au secteur financier britannique

le 05/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le secteur financier britannique pourrait perdre jusqu'à 38 milliards de livres sterling (43,2 milliards d'euros) de revenus en cas de divorce difficile, ou « hard Brexit », qui limiterait son accès au marché unique de l'Union européenne, selon un rapport publié mercredi. Si les entreprises du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi