Vilmorin prend de l’avance sur ses objectifs annuels

le 31/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le quatrième semencier mondial examine de nouvelles offres de reprise pour son activité grand public

Vilmorin pourrait être amené à revoir en hausse ses objectifs. Sur la base de données retraitées selon la norme IFRS 5 (projet de désengagement des activités potagères grand public), le groupe semencier a enregistré une croissance de 20,7 % de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice 2007-2008 à 167,3 millions d’euros, dopé par un bond de 43,9 % des semences de grande culture. Sur l'ensemble du premier semestre, l'activité s'inscrit en hausse de 14 % à 279,7 millions d’euros. A taux de change constant, cette progression ressort à 17 % et à 15,5 % à périmètre et changes constants.

Lors d'une conférence téléphonique destinée à commenter ces données, Daniel Jacquemond, directeur des opérations financières de Vilmorin, a indiqué que la principale source de croissance des activités grandes cultures en Europe (+33,5 % à périmètre et changes constants au premier semestre) résidait « dans l'accroissement des surfaces de blé et plus généralement des céréales à paille », précisant que toutes les ventes n'avaient pas encore été enregistrées sur le semestre.

Le chiffre d'affaires de l'activité grand public, désormais présenté directement en résultat des activités abandonnées, s'élève à 45,1 millions d’euros, quasi-stable à données comparables (-0,4 %). Concernant le projet de cession de ces activités grand public annoncé en octobre, Daniel Jacquemond a indiqué que le processus suivait son cours et qu'en plus d'examiner des offres globales, il a reçu « des offres complémentaires sur certains appartements qui méritent d'être examinées ». Dans certains cas, l'addition des offres individuelles « peut être supérieure à des offres globales ». L'objectif est de boucler le processus avant le 30 juin 2008.

Enfin, le dirigeant a annoncé qu'à ce stade – le premier semestre ne représentant qu’un tiers des ventes annuelles – le management a « pris l'option de ne pas réviser » les prévisions malgré l'avance prise au terme des six premiers mois. Une telle révision pourrait cependant survenir lors de la publication des comptes semestriels prévue le 27 février prochain. Le groupe visait un chiffre d'affaires d'environ 850 millions d’euros avec une marge opérationnelle supérieure à 10 % dans les semences professionnelles.

A lire aussi