Le titre Bradford&Bingley entraîne les bancaires britanniques dans sa chute

le 02/06/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le secteur bancaire britannique était secoué à la Bourse de Londres après l’annonce par la banque britannique Bradford & Bingley (B&B) que le fonds d'investissement américain TPG allait prendre 23% de son capital, en plus d'une augmentation de capital dont le montant a été ramené à 258 millions de livres. B&B, très exposée au crédit immobilier prévoit d'essuyer, sur les quatre premiers mois de 2008, une perte imposable de 8 millions de livres, contre un bénéfice imposable de 107 millions sur la période comparable de 2007. La Bourse de Londres était en baisse lundi matin. En fin de matinée le FT100 perdait 0,98%, le FT250 où se retrouvent les banques chutait de 16,15%. HBOS perdait 7,50% à 370 pence, Alliance & Leicester 6,11% à 399,25 pence, Barclays 3,20% à 363 pence et Lloyds TSB 2,93% à 372,75 pence. Le titre B&B quant à lui s'effondrait de 27,07% à 66 pence.

A lire aussi