Swiss Re accueille Berkshire Hathaway au sein de son capital

le 24/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe du milliardaire Warren Buffett a acquis une part de 3 % dans le réassureur suisse. Un contrat de réassurance a par ailleurs été conclu

Warren Buffett, à la tête de la holding cotée Berkshire Hathaway, avait indiqué le mois passé ne pas juger le secteur financier attrayant. Pour autant, le segment de l’assurance semble faire exception à la règle aux yeux du milliardaire. Après avoir acquis fin décembre NRG, filiale de réassurance du groupe néerlandais ING et lancé une activité d’assurance monoline, Berkshire Hathaway est entré au capital du réassureur helvétique Swiss Re, à hauteur de 3 %. Une nouvelle, de nature rassurante pour les investisseurs, qui redonne des couleurs au titre Swiss Re. Alors que ce dernier accuse un recul de près de 27 % sur les trois derniers mois, il a bondi de plus de 4,5 % mercredi.

«Berkshire Hathaway n’est pas philanthrope. Ceci doit être pris comme un témoignage de confiance dans Swiss Re par l’un des investisseurs les plus respectés au monde», estime le bureau d’études Keefe, Bruyette & Woods (KBW). Selon l’intermédiaire financier, l’élément le plus rassurant est l’absence d’actualisation sur les pertes du portefeuille de crédits structurés du réassureur. « Nous supposons que toute détérioration significative de ce portefeuille aurait nécessité un commentaire et nous prenons cette absence comme un signe rassurant », explique KBW. En novembre dernier, Swiss Re avait annoncé s’attendre à des dépréciations liées à la crise du subprime de 1,2 milliard de francs suisses.

Cette entrée au capital de Berkshire Hathaway s’accompagne de l’annonce d’un accord selon lequel le groupe de Warren Buffett obtient 20 % de l’ensemble des contrats de Swiss Re dans la réassurance dommages sur les cinq prochaines années. « Le capital dégagé dans le cadre de ce contrat de réassurance sera utilisé pour des rachats d’actions », à hauteur de 1,75 milliard de francs suisses au cours des deux prochaines années, a expliqué Swiss Re. Une opération qui portera l’ensemble des programmes de rachats d’actions du réassureur à 7,75 milliards de francs suisses.

« Ce contrat de réassurance (effectif depuis le 1er janvier 2008, ndlr) est une preuve supplémentaire de notre engagement pour gérer activement le cycle des activités dommages dans le meilleur intérêt de nos actionnaires», s’est félicité Jacques Aigrain, directeur général de Swiss Re.

A lire aussi