Scor se félicite des trois partenariats apportés par Converium

le 14/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le réassureur prévoit de gagner 450 millions d’euros supplémentaires. Le chiffre d’affaires de primes renouvelées des autres pôles non-vie est stable

Commentant les renouvellements de ses affaires au 1er janvier, Scor n’a pas manqué de souligner une fois de plus la complémentarité du portefeuille non-vie de Converium, dont l’intégration a été « efficace et rapide » depuis le 8 août dernier. Près de huit primes non-vie sur dix en Europe, Moyen-Orient et en Afrique ont été passées en revue en début d’année, représentant 1,76 milliard d’euros d’affaires. Quant aux renouvellements au Japon, en Corée et en Inde, ils ne se feront qu’au premier avril prochain. Malgré un « environnement de marché très compétitif », d’après le groupe, les primes ont été renouvelées avec un « taux d’attrition minimum, confirmant ainsi la solidité des relations commerciales que Scor entretient avec ses clients et ses apporteurs à l’échelle mondiale », estime le réassureur. Le chiffre d’affaires (primes brutes émises) renouvelé, à taux de change constant, s’inscrit ainsi en léger repli à 1,74 milliard d'euros.

A ce chiffre s’ajoutent cependant 450 millions d’euros issus du pôle joint-ventures et partenariats. Scor est en effet parvenu à garantir la continuité des relations avec les trois partenaires de Converium, à savoir les assureurs britanniques Lloyd’s et Gaum (Global Aerospace Underwriting Managers Limited), spécialisé dans l’aéronautique, et l’organisation de protection médicale anglaise MDU (Medical Defence Union). « La diversification au travers des trois pôles traités, spécialités et joint-ventures et partenariats, place Scor en excellente position pour atteindre les objectifs fixés dans le plan Dynamic Lift V2 », estime Denis Kessler, PDG de Scor.

« Les conditions auxquelles ces renouvellements ont été conclus permettent au groupe de confirmer les objectifs fixés dans son plan stratégique triennal Dynamic Lift V2, tant en termes de volume que de rentabilité », ajoute Scor. Dans le cadre de ce plan présenté en septembre dernier, le réassureur s’est fixé un objectif de croissance annuelle de ses primes brutes d'environ 6,6 %. Quant au chiffre d'affaires pro forma 2008, il devait rester stable à environ 3,3 milliards d'euros dans le dommage, mais le groupe l’estime aujourd’hui à 3,1 milliards d'euros après renouvellements. Scor table également sur un chiffre d’affaires stable, à taux de change courant, pour l’ensemble du groupe à 5,9 milliards d'euros cette année, contre 5,85 milliards en 2007.

A lire aussi