RWE déçoit les attentes du marché avec ses résultats et ses perspectives

le 25/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré les prix élevés de l'électricité, le bénéfice opérationnel de 6,5 milliards d'euros a très nettement manqué le consensus

Des résultats décevants ! C’est le sentiment qui dominait le marché après la publication des comptes annuels de RWE. Le groupe allemand a ainsi fait état d’un bénéfice opérationnel en progression de 15 % à 6,5 milliards d’euros pour 2007, alors que le consensus espérait 6,9 milliards et que les ventes ont été soutenues par des prix de l’électricité plus élevés. Le résultat net est ressorti en recul de 30,8 %, à 2,66 milliards, contre 3,25 milliards attendus par le marché, affecté notamment par des fermetures de sites non programmées et des « effets défavorables de la régulation du réseau allemand ».

Toutefois, il convient de rappeler que les bénéfices 2006 avaient été soutenus par la vente de son unité Thames Water pour 4,8 milliards de livres (6,36 milliards d’euros). Seul point positif : la croissance du résultat net courant qui a progressé de 21 %.

La direction du groupe s’est donc fixé comme objectifs pour 2008 un résultat opérationnel et un Ebitda au moins égaux à ceux de 2007, une activité en hausse et un bénéfice net en croissance d’au moins 10 %. Le PDG  de la société basée à Essen, Juergen Grossmann, a par ailleurs indiqué qu’il comptait céder son unité American Water cette année. En outre, d’ici à 2012, RWE attend une progression de 5 % par an de son bénéfice opérationnel et de 5 à 10 % de son résultat net courant. Pour y parvenir, le groupe a décidé d’investir 30 milliards d’euros dans des centrales électriques, des réseaux de distribution et d’autres actifs. Aussi RWE envisage-t-il de procéder à des acquisitions dans le sud-est de l’Europe - au-delà de la Grèce et de la Turquie - et d’étudier des options en Russie.

Le marché s’est toutefois montré déçu par l’ensemble de ces annonces. Equinet ne voit « rien d’encourageant dans les chiffres publiés », que Chevreux trouve « très décevants ». Ce dernier s’est également ému des perspectives « très prudentes » du groupe. Landsbanki Kepler considère également « décevants » les objectifs de RWE. Peter Wirtz, de WestLB, qui a décidé de réviser sa recommandation d’achat sur la valeur, résume le sentiment des analystes en déclarant : « Les résultats sont en dessous de nos attentes et de celles du marché. […] Je ne vois pas de surprises majeures à venir pour compenser cela. " Pour illustrer cette désillusion, le titre a d’ailleurs perdu 5,52 % à Francfort, à 80,29 euros.

A lire aussi