Regain de tension sur la liquidité mondiale

le 10/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les craintes des investisseurs s'étendent au marché monétaire et à la dette souveraine en euros

De mauvaises statistiques économiques aux Etats-Unis, un rehausseur de crédit (CIFG) dégradé par Moody’s et Fitch, un fonds (Carlyle) contraint par ses banquiers à liquider des actifs : cette semaine pourrait s’ouvrir, une fois encore, sous le signe de l’aversion pour le risque. Celle qui s’achève a démontré que la crise n’épargnait pas les hedge funds et a surtout ravivé les tensions sur le marché monétaire. La Fed a dû porter vendredi de 60 à 100 milliards de dollars le montant de ses prochaines injections de liquidité à court terme, rappelant ce que la normalisation de ce compartiment depuis le début de l’année devait à l’action des banques centrales. Un autre phénomène peut donner la mesure du désarroi des investisseurs : en quelques jours, l’écart traditionnel de rendement des emprunts d’Etat des pays de la zone euro par rapport à l’Allemagne a atteint un niveau record depuis la création de la monnaie unique. Même des émetteurs notés AAA comme la France et les Pays-Bas ont pâti de cette fuite vers la «qualité allemande».

A lire aussi