Plan de compromis pour sauver IKB

le 14/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'Allemagne consent une nouvelle rallonge, de 1,5 milliard d'euros, à l'établissement menacé de faillite, dont un tiers à la charge du secteur bancaire. 

A lire aussi