Le pessimisme de BNP Paribas entraîne en Bourse un recul général des bancaires

le 08/04/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Bourse de Paris accroît ses pertes et repasse sous 4.900 points mardi à la mi-séance. Les banques sont les principaux contributeurs à la baisse de l'indice après que le directeur général de BNP Paribas (-1,41%) a souligné que les conditions de marché pouvaient compromettre son objectif de faire en 2008 aussi bien qu'en 2007 en termes de revenus dans l'activité de banque d'investissement et de financement. Plus forte baisse, Société générale perd 2,61%. Les analystes estiment que le secteur bancaire marque une pause après avoir rebondi un peu trop vite - leur indice sectoriel européen avait repris quasiment 20% entre le 17 mars et le 2 avril - alors que la crise financière est loin d'être entièrement dissipée. Une étude qui ne va pas arranger le moral des investisseurs, le montant total des dépréciations d'actifs passées par les grandes banques occidentales pourrait être supérieur à 400 milliards d'euros (629 milliards de dollars), a estimé Axa Investment managers qui indique que, jusqu'ici, les grandes banques occidentales ont passé des pertes et des dépréciations représentant plus de 200 milliards d'euros.

A lire aussi