OL Groupe joue de l'avant grâce à sa solidité financière

le 27/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le club de football rhodanien prévoit une mise en service de son nouveau stade avant fin 2010. Il devrait faire croître les revenus

Alors que le club rhodanien va jouer une grande part de sa saison sportive la semaine prochaine, avec le match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions face à Manchester United et la réception de Bordeaux, deuxième du championnat à trois points, son président, Jean-Michel Aulas, s'est attaché à démontrer la solidité financière d'OL Groupe.

A la fin du premier semestre de l'exercice 2007-2008, la trésorerie nette du groupe s'élève à 109,5 millions d’euros pour des capitaux propres de 168,3 millions. Une santé qui permet à l'OL d'investir pour l'avenir avec évidemment la construction d'un nouveau stade (OL Land), mais aussi d'un nouveau centre de formation et le recrutement de nouveaux joueurs. Le permis de construire va être déposé en juillet pour une obtention prévue début 2009. Sauf recours, la mise en service est prévue avant fin 2010. Rappelons que le coût estimé du projet atteint 300 millions d’euros. Le stade de 62.500 places est dessiné par l'architecte du nouveau stade d'Arsenal. Le président de l'OL en a profité pour faire le parallèle avec le club londonien « dont les recettes des matchs sont passées en un an de 100 à 170 millions d’euros grâce au nouveau stade ». A plus court terme, OL Groupe a publié des résultats semestriels marqués par une progression de 17,3 % du résultat opérationnel courant à 30,8 millions d’euros, pour un chiffre d'affaires de 124,6 millions d’euros, en repli de 2,6 % mais en hausse de 14,7 % hors activité de trading de joueurs.

Les points négatifs du semestre concernent le merchandising (-19,2 %) et la gestion de la masse salariale, qui a diminué de un million d’euros pour ce semestre sur les dix prévus pour l'exercice. « Nous avons été pénalisés par les blessures, a justifié Jean-Michel Aulas. Grâce aux prêts, nous devrions faire une meilleure performance au second semestre, d'autant plus que nous allons désormais être indemnisés pour la présence de nos joueurs aux compétitions internationales. » En cas de présence d'une dizaine de joueurs de l'OL à l'Euro 2008, le club pourrait ainsi empocher 1 million d’euros. Le groupe a donc confirmé ses objectifs annuels : à résultats sportifs équivalents, les produits des activités devraient être supérieurs à 200 millions d’euros.

A lire aussi