Neuf Cegetel garde le cap sur ses objectifs et son développement

le 12/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’opérateur vise toujours une marge d’Ebitda de 25 % en fin d’année et manifeste officiellement son intérêt pour Alice

Contrat rempli pour Neuf Cegetel. L’opérateur a dégagé l’an passé un Ebitda de 728 millions d’euros, en ligne avec les attentes du marché et qui traduit une amélioration de la marge passée de 19 % à 22 % en un an. La génération de cash-flow s’est aussi révélée soutenue à 314 millions d’euros (+48 %), malgré des investissements importants, en progression de 25 % à 414 millions d’euros.

Il sera encore question d’investissement à l’avenir. Neuf Cegetel a confirmé son enveloppe de 300 millions d’euros dans le réseau de fibre optique sur 2007-2009. Et Jacques Veyrat, le PDG, a jugé qu’il était «urgent de passer à la phase suivante» à partir de 2009 pour ne pas laisser la concurrence, principalement Orange, prendre trop d’avance dans la fibre. «SFR réfléchit déjà à renforcer les enveloppes», a ajouté Jacques Veyrat. Parallèlement, un accord a été signé avec Numericable pour obtenir un accès à 140.000 prises. Le groupe ambitionne toujours d’avoir 25 % de clients sur le million de foyers raccordés à fin 2009.

A plus court terme, le développement pourrait aussi passer par la croissance externe, un domaine dans lequel Neuf Cegetel s’est plusieurs fois illustré. «Nous faisons partie des sociétés qui regardent» Alice, a indiqué Jacques Veyrat. Une acquisition qui, si elle se réalise pourrait apporter environ 6 points de part de marché de plus à sa société qui revendiquait 21 % de pénétration dans le haut débit grand public fin 2007.

En tout cas, même si la concurrence le devance sur ce dossier, il compte au minimum maintenir ses positions en captant environ 20 % des nouveaux abonnés (2 à 2,5 millions) attendus en 2008 sur le haut débit.

Dans ce segment où la taille critique est déterminante d’après Jacques Veyrat, l’extension de la base d’abonnés devrait être un des principaux soutiens aux résultats avec toujours comme objectifs une marge d’Ebitda de 25 % en fin d’année et un cash-flow de quelque 450 millions sur 2008.

Pour Fortis, un commentaire s’impose : «Neuf Cegetel a démontré sa capacité à créer une valeur significative au fil des années». Reste que désormais, le titre ne devrait plus guère bouger dans l’attente de l’OPA de SFR à 36,50 euros. Le calendrier demeure encore flou si ce n’est que la finalisation devrait intervenir entre mai et octobre, selon Jacques Veyrat. Mais une chose est sûre, le PDG démissionnera sitôt l’OPA réalisée.

A lire aussi