Les marchés de crédit pris dans un engrenage

le 21/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les indices ne cessent de s'écarter, sur fond de réduction du levier dans les produits structurés

Un effet boule de neige. Ainsi peut-on caractériser la glissade continue des indices de crédit, qui ont franchi hier de nouveaux paliers. L’Itraxx Crossover 5 ans, qui mesure le coût d’assurance de la dette des entreprises européennes notées en catégorie spéculative, a passé pour la première fois la barre des 600 points de base (pb), alors qu’il se traitait autour de 450 pb début janvier. Même constat pour l’iTraxx Main des entreprises notées en catégorie investisseurs (Baa3 ou BBB- au minimum), qui s’est élargi jusqu’à 126 pb, et pour leurs pendants américains. Des niveaux déconnectés de la réalité économique des entreprises, selon les spécialistes, puisqu’ils intègrent déjà les pires perspectives de récession. «Même en utilisant un taux de recouvrement nul, le taux de défaut implicite de l’Itraxx Main 5 ans serait de 6,1%, ce qui est supérieur au pire niveau jamais enregistré (5,3%) et dépasse de loin la moyenne historique», relève Géraud Charpin, stratégiste crédit chez UBS. Des raisons techniques expliquent plutôt ce décalage.

A lire aussi