Legrand vise un maintien de sa marge opérationnelle ajustée en 2008

le 08/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La marge du groupe électrique a progressé l’an dernier de 1 point à 17,5 %, tandis que le résultat net a bondi de 67,1 % à 421 millions d’euros

Prudent mais confiant : en dépit du ralentissement économique, Legrand mise sur une croissance de 7 à 9 % de son chiffre d’affaires 2008 (hors effets changes, mais après prise en compte des acquisitions) et sur une marge opérationnelle ajustée « proche de celle réalisée en 2007 ». Cette dernière a déjà progressé l’an dernier d’un point à 17,5 %. Natixis anticipe « à ce stade» une croissance des ventes de 7,5 % (5 % en organique et 2,5 % d’effet périmètre) et Credit Suisse de 8 %.

Le spécialiste des équipements électriques basse tension s’appuie sur un profil de croissance diversifiée. Les pays émergents représentent désormais près de 25 % des ventes du groupe. Un chiffre d’affaires qui a doublé l’an dernier, pour une marge opérationnelle ajustée de 18 %, légèrement supérieure à celle du groupe. D’ailleurs Legrand compte « saisir les nombreuses opportunités de croissance externe rentables qui se présentent tout en consolidant sa structure de bilan ». Si sa dette financière a crû de 7,3 % à 1,8 milliard, le groupe affiche un ratio dette nette sur Ebitda (excédent brut d'exploitation) « sous contrôle » à 2,1 et bénéficie de plus de 800 millions de lignes de crédit. De 2005 à 2007, le groupe a consacré 56 % de son cash-flow libre à 15 acquisitions, représentant 0,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires additionnel.

En 2007, Legrand a dégagé un bénéfice net de 421 millions d’euros (+67,1 %), pour un résultat opérationnel ajusté de 724 millions (+17,5 %) et un chiffre d’affaires de 4,13 milliards (+10,5 %). Fort de ces résultats supérieurs aux attentes, et d’un cash-flow libre de 553 millions (+21,2 %), le groupe relève de 40 % son dividende à 0,70 euro, soit un taux de distribution de 48 % (+6 points).

A lire aussi