L'UBS et le Credit Suisse risquent encore des dépréciations

le 31/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Commission fédérale des banques (CFB) s'attend à ce qu'UBS et le Credit Suisse  inscrivent de nouvelles dépréciations dans leurs comptes, liées non pas à la crise des "subprime" mais à des activités telles que les cartes de crédit et les prêts aux entreprises et aux particuliers, a déclaré son président, Daniel Zuberbuehler. Il estime qu'UBS n'est pas à l'abri de nouveaux amortissements bien qu'elle ait dévoilé mercredi un montant total de 18,4 milliards de dollars de dépréciations au titre de 2007. "Aussi longtemps que durera la crise, il y aura de nouvelles dépréciations", a-t-il dit dans le quotidien Blick, en faisant référence à UBS. Vers 13 heures, alors que l'indice DJ Stoxx européen des banques se contracte de 3,5%, UBS chute de 8,55% et Credit Suisse de 5,46%.

A lire aussi