L’AFG plus exigeante en termes de gouvernance

le 14/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La voix des gérants français réactualise aujourd'hui ses recommandations pour 2008

A l’approche des assemblées générales annuelles 2008, l’Association française de la gestion financière (AFG) ne désarme pas. La voix des gérants en France publie ce matin ses nouvelles recommandations sur le gouvernement d’entreprise. Un document qui précise encore les exigences de l’organisme professionnel en matière de rémunérations des dirigeants et de pouvoirs du conseil d’administration. Alors que l’affaire EADS a provoqué en 2007 une polémique de plus sur les options d’achat d’actions (stock-options) des grands patrons, l’AFG milite à nouveau pour que ces plans soient attribués sans décote, et pour que cette absence de décote figure dans la résolution qui les autorise. Elle souhaite aussi une séparation entre les résolutions concernant les options destinées aux mandataires sociaux et celles qui seraient destinées aux salariés. Même exigence pour les plans d’attribution d’actions gratuites, qui ont connu un regain de faveur auprès des entreprises en raison des règles plus strictes sur les stock-options.

A lire aussi