Les groupes pétroliers au repos forcé

le 16/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Royal Dutch Shell, Nexen ou Petro-Canada ont ces dernières semaines renoncé ou repoussé des projets d’exploration en raison du repli du prix du baril. Selon Peter Jackson, analyste cité par le quotidien, ces délais pourraient réduire l’offre de quatre millions de barils par jour au cours des cinq prochaines années.

A lire aussi