Une faillite reste possible pour GM et Chrysler

le 24/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Actionnaires et porteurs obligataires risquent même d’être pénalisés par le soutien obtenu

Les analystes crédit étaient restés prudents la semaine dernière après l’octroi de 21 milliards de dollars de prêts à Chrysler et General Motors par les Etats-Unis et le Canada. Or, les dernières publications des agences de notation tendent à justifier ces réserves. Du moins, elles expliquent que les constructeurs n’ont peut-être obtenu qu’un sursis. Alors que Moody’s a dégradé Ford de deux crans à Caa3, Standard & Poor’s a rétrogradé Chrysler de «CCC+» à «CC» et la dette non sécurisée de GM de «CC» à «C».

A lire aussi