Les Etats-Unis autoriseront le FMI à vendre une partie de ses réserves d'or

le 26/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nouveau directeur général du Fonds pourra mener à bien sa réforme budgétaire, les Etats-Unis réclament une modernisation en profondeur

Les Etats-Unis ne feront pas blocage et donneront leur feu vert au Fonds monétaire international (FMI) pour qu’il vende une partie de son gigantesque stock d’or, 98 milliards de dollars. « En demandant au Congrès d’autoriser de façon limitée la vente de son or, les Etats-Unis veulent être certains que le FMI ait les ressources nécessaires pour remplir sa mission », a déclaré David McCormick, sous-secrétaire au Trésor chargé des affaires internationales. Le gouvernement Bush donnera son accord à la vente au maximum de 12,9 millions d’onces comme recommandée par une commission présidée par Andrew Crockett, précédemment à la tête de la Banque des règlements internationaux. Il est requis une majorité de 85 % des 185 pays membres. Dominique Strauss Kahn pourra mener à bien sa réforme budgetaire. L’accord finalisé en avril viendra en complément des économies proposées. Le nouveau directeur général du Fonds veut également supprimer 15 % des 2.600 salariés qui travaillent pour le FMI, et économiser ainsi 100 millions de dollars pour un budget global de 922 milliards de dollars.

«J’aimerais que le Fonds connaisse une rigueur et une discipline budgétaire qu’il a longtemps recommandé à d’autres» a commenté David McCornick qui en a profité pour en appeler à une réforme "de ses structures de gouvernance pour refléter le poids croissant des dynamiques marchés émergents dans l'économie mondiale».

Elle doit aussi porter sur la taille du conseil d'administration, "trop gros, trop inefficace, trop coûteux et trop peu représentatif du monde dans lequel nous vivons", a estimé le responsable du Trésor, qui a proposé de porter le nombre de sièges de 24 à 22 en 2010, et à 20 à l'horizon 2012.

Le 9 février le G7 s’était également prononcé en faveur de la vente d’une partie des réserves d’or.

Selon Stephen Jen, analyste chez Morgan Stanley, le Fonds détient quelque 103,4 millions d'onces d'or d'une valeur de quelque 98 milliards de dollars aux cours actuels.

Le métal fin s'est apprécié de plus de 30% en 2007, profitant de la dépréciation du dollar et d'achats refuge sur fond de crise sur les marchés financiers. Il a poursuivi sa marche en avant cette année . L’once livraison avril reculait hier de 0,9% à 939, 40 dollars.

A lire aussi