En Angleterre, la situation immobilière est peu réjouissante

le 21/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le journal rapporte que les banques anglaises pourraient perdre entre 5 et 18 milliards de livres au cours des deux prochaiens années à cause du déclin de la valeur de l'immobilier au Royaume-Uni. Le quotidien, qui cite un économiste de Capital Economics, Ed Stansfield, indique que selon le pire scenario, la valeur des biens immobiliers commerciaux pourrait perdre jusqu'à 40 % d'ici 2009. Par ailleurs, Les prêts hypothécaires ont chuté de 7% en février par rapport au mois précédent, à 24 milliards de livres, alors même que l'indice relevé en janvier faisait état d'un repli de 6% par rapport à l'an dernier.

A lire aussi