EADS: le rapport d'enquête de l'AMF confirme ses soupçons de délits d'initiés

le 01/04/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a confirmé ses soupçons de délits d'initiés et d'informations trompeuses concernant EADS, qui a dit prendre acte de la décision tout en soulignant que le groupe et ses dirigeants allaient "enfin" pouvoir se défendre. Après avoir examiné lundi le rapport d'enquête définitif, l'AMF a retenu deux griefs : le premier pour "manquement aux obligations de bonne information du marché" et le second "pour manquement à l'obligation d'abstention d'intervention sur le marché du titre pesant sur les personnes détenant une information privilégiée", ce qui constituerait un délit d'initié. Selon le quotidien Les Echos, 17 personnes sur les 21 initialement visées vont se voir notifier des griefs pour manquements d'initié.

A lire aussi