La crise pourrait contraindre Deutsche Bank à de nouvelles dépréciations

le 26/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Deutsche Bank a annoncé que ses objectifs de résultat pour cette année pourraient être compromis par de nouvelles dépréciations qu'elle pourrait être contrainte de passer compte tenu de la crise financière mondiale. La première banque allemande vise à terme une rentabilité avant impôt de ses fonds propres de 25% et un résultat imposable de 8,4 milliards d'euros pour 2008. Mais elle indique dans son rapport annuel que la crise des subprime pourrait compromettre ses résultats, notamment dans l'activité crédits structurés et produits de taux. "Compenser ces effets négatifs sur notre rentabilité via une bonne performance dans nos autres activités pourrait ne pas être possible, notamment si les prévisions d'une poursuite de la croissance économique en 2008, même plus faible, se révélaient incorrectes et que prévalaient des conditions économiques moins favorables," déclare le groupe dans son rapport annuel 2007.

A lire aussi