La configuration technique de l’Euro Stoxx 50 reste baissière

le 25/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La zone de résistance à 3.975-4.030 points devrait contenir toute hausse avant le retour de l’indice à 3.530 puis à 3.380 points

Alternant les hausses et les baisses la semaine dernière, l’Euro Stoxx 50 a clôturé pratiquement inchangé d’un vendredi à l’autre à 3.737 points (+ 0,48 %).Aucun niveau important n’a été cassé la semaine dernière et la configuration technique a peu évolué par rapport à celle qui a été décrite il y a quelques semaines. L’indice paneuropéen est donc toujours appelé à revenir dans la région des 3.530 points (plus bas de janvier) et, probablement, à aller plus bas. Il n’est toutefois pas exclu que le retour à 3.530 points prenne quelques semaines de plus bien que l’indice soit proche de cet objectif minimum.

Cette configuration baissière avec un léger risque neutre/haussier à court terme s’explique, pour l’essentiel, par la nature et le profil de la tendance baissière amorcée à 4.573 points en juin dernier. D’un point de vue «elliottiste», il s’agit d’un mouvement de correction en trois temps (A, B et C) qui vise à «retracer» une partie de l’impulsion – mouvement en cinq vagues – dite majeure initiée à 1.848 points en mars 2003 (L’Agefi du 10 septembre 2007). La troisième phase de cette correction baissière (vague C) doit compter au moins cinq sous-vagues car il s’agit d’un mouvement directionnel (cf. sous-vagues C-1, C-2 etc… ci-contre). L’Euro Stoxx 50, qui a entamé la sous-vague C-4 dans la région clé des 3.530 points (1) le mois dernier, devra donc revenir, à plus ou moins brève échéance, à 3.530 points qui est l’objectif minimum de la sous-vague C-5.

Cela étant, la règle «elliottiste» qui veut que les phases de consolidation (C-2 et C-4) au sein d’un mouvement directionnel (C) soient souvent de forme différente invite à la prudence et à ne pas conclure à la fin de la sous-vague C-4 amorcée à 3.530 points tant que le support à 3.649 points (2) n’aura pas été cassé. Après une sous-vague C-2 brève et simple, l’Euro Stoxx 50 pourrait en effet développer une sous-vague C-4 complexe, laquelle ne serait pas achevée bien que l’indice n’ait pas progressé depuis trois semaines. Il y a donc un risque que l’on assiste à nouvelle tentative de hausse mais la marge de progression de l’Euro Stoxx 50 reste limitée.

La zone de résistance située à 3.977-4.029 points (3), voire la région des 3.905 points (4), devrait contenir toute hausse jusqu’à ce que l’indice casse les 3.649 points et revienne à 3.530 points. La probabilité est forte que l’Euro Stoxx 50 casse ensuite cet objectif minium et prolonge son mouvement baissier jusqu’à 3.380 points. Ce niveau correspond au point bas de la vague 4 de l’impulsion majeure développée à partir des 1.848 points et, à ce titre, représente, selon la théorie des Vagues d’Elliott, un des objectifs de la correction de cette impulsion majeure.

(1) Premier retracement de Fibonacci de l’impulsion majeure développée de 1.848 à 4.573 points entre mars 2003 et juin dernier.

(2) Plus bas touché il y a deux semaines.

(3) Deuxième retracement de Fibonacci de la sous-vague C-3 et point bas de la vague A considéré comme une résistance désormais.

(4) Droite pivot pratiquement horizontale partant du plus bas inscrit en mars 2001 à 3.870 points et plus haut touché au début du mois.

A lire aussi