Carlyle Capital demande un répit à ses créanciers

le 10/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La filiale cotée de Carlyle a demandé une trêve lundi à ses créancier au vu des 400 millions de dollars d'appels de marge auxquels elle doit faire face. Elle avait déjà dit vendredi qu'elle pourrait se retrouver à court de liquidités en raison de son incapacité à répondre aux appels de marge.

A lire aussi