Canal+ ressort le grand gagnant des droits du foot

le 08/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Non seulement la filiale de Vivendi rafle neuf des dix lots télé, mais encore elle abaisse sa facture annuelle de 140 millions d’euros

Victoire brillante pour Canal+ et Orange mais en demi-teinte pour la Ligue de football professionnel (LFP) qui n’empoche que 668 millions d’euros par an, pour l’ensemble des droits audiovisuels sur les quatre prochaines saisons de la Ligue 1. Néanmoins, « malgré un contexte difficile, le football professionnel français a augmenté le montant de ses droits », précise la LFP. Progression, certes, mais faible, la Ligue ayant obtenu 650 millions d’euros annuels, pour les trois dernières saisons. D’autant que Frédéric Thiriez, le patron de la LFP, comptait récolter pas moins de 700 millions, et que Jean-Michel Aulas, le patron de l’Olympique Lyonnais, valorisait ces droits entre 800 et 900 millions.

Il est vrai que le 31 janvier dernier, lors du premier tour, aucun lot n’avait attribué par la Ligue, au regard de la faiblesse des offres par rapport au prix de réserve. L’Equipe évoquait un montant de 555 millions d’euros pour les 12 lots en compétition. La Ligue avait reçu et examiné 31 offres de la part de 9 candidats.

Sur les 12 lots, Canal+ en remporte 9 pour 465 millions d’euros, tandis qu’Orange gagne le lot premium 3 (le match du samedi soir), le lot 11 (magazine en vidéo à la demande) et le lot 12 (mobile), pour 203 millions, un chiffre « dans notre enveloppe », confirme la filiale de France Télécom, qui présentera en mars les offres à ses clients. Un montant « supérieur à notre estimation initiale comprise entre 150 et 200 millions d’euros, mais [qui] reste raisonnable à l’échelle du groupe », estime Oddo. Orange disposera ainsi « d’un outil commercial fort lui permettant d’entretenir la très bonne dynamique commerciale enregistrée en France dans l’ADSL et le mobile», commente CM-CIC

C'est une aubaine pour Canal+. « A périmètre constant, nous payons 430 millions contre 600 millions », confie un porte-parole de la filiale de Vivendi. Les 30 millions restants concernent le magazine du dimanche soir (lot 10). Canal+ va ainsi réduire sa facture annuelle de foot de 140 millions d’euros « tout en conservant sa base d’abonnés », se félicite Oddo Securities. De plus, Canal+ « évite deux dangers : renoncer aux économies de coûts et renoncer à sa domination sur la L1 », écrit CM-CIC Securities. Le courtier rappelle que ce chiffre s’inscrit parfaitement dans les objectifs de réduction du coût des programmes sur 2007-2010, à savoir 200-250 millions d’euros par an.

A lire aussi