Cadbury Schweppes obtient le financement bancaire pour réaliser sa scission

le 12/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les titres de la division américaine de boissons devraient débuter leur cotation le 7 mai. Les opérateurs ont laissé percer leur soulagement

Le numéro un mondial de la confiserie, Cadbury Schweppes, est finalement parvenu à surmonter l’écueil de la crise du crédit. Le groupe britannique a en effet obtenu l’accord bancaire nécessaire au refinancement de son entité nord-américaine de boissons dans le cadre du projet de scission de cette dernière.

La notation en catégorie investissement des deux sociétés, point crucial, étant acquise aux yeux de Cadbury, le groupe peut avancer ses pions et a fait part hier d’un calendrier conforme à ses prévisions, tenant compte en premier lieu d’une cotation effective des titres Dr Pepper Snapple Group (DPSG) au cours du deuxième trimestre, en l’occurrence le 7 mai prochain sur la Bourse de New York. Le groupe avait annoncé son intention de se séparer de ses boissons américaines il y a un an, en mars 2007, avant de concéder à l’automne qu’une scission serait préférable à une vente au regard d’un environnement de crédit peu porteur.

Bear Stearns estimait la semaine passée (L’Agefi du 10 mars), qu’étant donné la détérioration persistante des marchés de crédit, le projet de scission avait une probabilité d’au moins 50 % d’être reporté. Cette opération nécessite la levée de 1,7 milliard de livres pour le remboursement de billets de trésorerie aujourd’hui détenus par le groupe. Or, un accord de crédit définitif a été conclu avec cinq banques, à savoir JP Morgan Chase, Bank of America, Goldman Sachs, UBS et Morgan Stanley.

A la veille de la scission, la dette nette du groupe est estimée à 3,2 milliards de livres. A son issue, «les deux activités disposeront d’une structure de capital conforme à une notation crédit en catégorie investissement», selon Cadbury. Avec des dettes s’élevant respectivement à 1,65 milliard de livres et 3,8 milliards de dollars, Cadbury et DPSG devraient ainsi afficher des ratios de dette sur Ebitda de 2,4 et 3,1.

La date de l’assemblée générale annuelle des actionnaires est avancée au 11 avril afin d’approuver les modalités de la scission. Ce même jour, le groupe publiera un commentaire sur l’évolution de son activité au premier trimestre.

A la Bourse de Londres hier, le titre Cadbury Schweppes a gagné près de 4 %, laissant comprendre le soulagement certain de la part d’opérateurs boursiers. L’éventualité du report voire de l’annulation de l’opération de scission les avait invités à une prudence accrue.

A lire aussi