BNP Paribas perd sa cote d'amour

le 18/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après ses pertes en BFI, la banque voit se réduire sa prime boursière vis-à-vis du secteur

Retour sur terre pour BNP Paribas. Alors que la banque de la rue d’Antin bénéficiait d’une certaine cote d’amour vis-à-vis des analystes et du marché – au motif qu’elle traversait la crise dans de meilleures conditions que ses concurrentes –, trois mauvaises nouvelles lui ont fait perdre ce bénéfice du doute: le blocage de l’acquisition de Fortis Banque et Fortis Insurance d’abord, l’exposition de 350 millions d’euros au scandale Madoff, puis l’avertissement sur résultat de sa banque d’investissement et de financement.

A lire aussi