Blackstone diversifie ses activités au-delà des opérations de LBO

le 11/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le géant du private equity a annoncé l’acquisition du hedge fund GSO Capital Partners, pour un montant de 930 millions de dollars

Dans le sillage de la crise des marchés subprime, l’activité du marché des LBO a marqué un coup d’arrêt du fait d’un durcissement des conditions de financement. Dans ce contexte, Blackstone, l’un des mastodontes du private equity, se développe sur d'autres segments. Le fonds de capital-investissement américain a ainsi annoncé l’acquisition de son compatriote GSO Capital Partners, hedge funds spécialisé dans les prêts à effet de levier et la dette d’entreprises en difficulté (distressed debt). GSO Capital Partners, créé par un ancien dirigeant de Credit Suisse Bennett Goodman, dispose de quelque 10 milliards de dollars sous gestion.

« La combinaison des activités de GSO Capital Partners avec nos opérations de dettes existantes créera l’une des plus importante plate-forme de crédit dans le domaine de la gestion d’actifs alternative, avec plus de 21 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Au regard des actuels bouleversements au sein des marchés de crédit, le moment est idéal pour créer une plate-forme plus puissante et diversifiée », a déclaré Stephen Schwarzman, président de Blackstone. Un pari risqué, mais qui peut se révéler payant, à l’heure où la crise a profondément affecté le marché de la dette titrisée.

Le montant de l’acquisition s’élève à 930 millions de dollars. Un premier paiement de 620 millions de dollars sera réalisé en numéraire et en titres. Un second versement, pouvant atteindre 310 millions de dollars, pourra être effectué au cours des cinq prochaines années si GSO Capital Partners réalise certains objectifs de résultats sur la période.

Blackstone, qui a cédé plus que 40 % depuis son introduction en Bourse en juin dernier, a par ailleurs annoncé un programme de rachat d’actions d’un montant de 500 millions de dollars. « Nous estimons que notre titre est sous-valorisé, a indiqué Hamilton James, directeur opérationnel chez Blackstone et autre ancien de Credit Suisse. Nous entendons dès lors compenser l’émission de titres pour les actionnaires de GSO en rachetant le même montant de titres à nos actionnaires actuels ». Une annonce de nature à satisfaire les investisseurs, qui portaient le titre en hausse de plus de 7 % jeudi à mi-séance à Wall Street.

A lire aussi