BCE : le marché joue une baisse au printemps

le 08/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après un discours moins restrictif, les investisseurs voient des taux à 3,75 % en avril

Hier, la Banque centrale européenne (BCE) a une fois de plus maintenu ses taux à 4 %, mais pris acte de la détérioration de l'environnement économique. Si le président de la BCE, Jean-Claude Trichet, a rappelé lors de sa conférence de presse que les risques inflationnistes sur le moyen terme étaient « toujours orientés à la hausse », il a ajouté que « les statistiques actuelles ont confirmé que les risques entourant les perspectives économiques penchent plutôt du côté de la baisse ». Pour René Defossez, stratégiste taux et devise chez Natixis, « Jean-Claude Trichet n’a pas changé de discours sur l’inflation. Cependant, il s’est montré plus inquiet sur les risques de baisse de l’activité économique. Si les prévisions trimestrielles de la BCE qui seront publiées en mars confirment ses craintes sur la modération de la croissance, la banque centrale devra assouplir sa politique monétaire. Le marché, lui, anticipe d’ores et déjà des taux à 3,75 % en avril et à 3,50 % en juin, cela explique aussi le recul de l’euro face au dollar ».

A lire aussi