Alliance & Leicester fait état de dépréciations plus élevées que prévu

le 13/05/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La banque britannique a toutefois laissé entendre qu'elle ne devrait pas, à la différence de Royal Bank of Scotland ou HBOS, procéder à une augmentation de capital. Cela n'empêche pas l'action de chuter de près de 10% en Bourse à 460 pence en fin de matinée. Depuis le début de l'année, A&L a sous-performé ses concurrents d'environ 30%.  A&L indique que ses dépréciations ont totalisé 391 millions de livres.

A lire aussi