La Turquie s’oriente vers des législatives anticipées

le 21/08/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La commission électorale turque a proposé que des élections législatives anticipées aient lieu à la date du 1er novembre, ont rapporté hier des responsables de la formation au pouvoir, l'AKP (Parti de la justice et du développement, islamo-conservateur). Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a officiellement jeté l'éponge, mardi, dans sa quête d'un partenaire pour former une nouvelle coalition de gouvernement, à la suite des législatives du 7 juin qui ont privé l'AKP de sa majorité absolue. Si, comme cela semble hautement probable, aucun autre parti ne parvient à former une coalition d'ici dimanche, le président Recep Tayyip Erdogan pourra convoquer des élections anticipées. Il avait déclaré mercredi que «seule la volonté du peuple» serait à même de sortir le pays de l'impasse actuelle. Les incertitudes politiques, associées à un regain de violences à travers le pays, ont ébranlé la confiance des investisseurs.

A lire aussi