S&P menace le Brésil d'une dégradation en «junk»

le 29/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Standard & Poor's a expliqué mardi que la note de crédit du Brésil pourrait passer en catégorie spéculative dans les 12 à 18 mois, si les résultats d'un certain nombre d'enquêtes pour corruption continuent à entraver la croissance économique du pays et la mise en place de mesures d'austérité. L'agence de notation a confirmé la note «BBB-» du Brésil, dernière note en catégorie dite d'investissement, mais a abaissé la perspective qui y est associée, de «stable» à «négative», ce qui veut dire qu'une révision en baisse de sa notation de la dette souveraine du pays est possible dans les 12 a 18 mois. Cette décision a provoqué une chute du real de 2%, à un niveau de 3,43 pour un dollar, son plus bas en 12 ans. S&P a précisé dans un communiqué qu'elle estimait que les risques économiques et politiques associés à la mise en place du plan d'austérité du ministre des Finances Joaquim Levy avaient augmenté.

A lire aussi